La rédaction d’un business plan est la solution pour espérer lever des fonds et séduire des investisseurs

rédaction d’un business planrédaction d’un business plan

Les bons conseils pour créer mon business plan : on vous dit tout pour vous aider

Avant de procéder au lancement d’une entreprise, il faut commencer par rédiger un business plan. Cela permet de présenter ses idées de manière hiérarchisée et organisée aux investisseurs éventuels. Il y a quelques règles à suivre pour une bonne présentation et un document formalisé. Le but est aussi d’identifier les possibilités de développement.

Un pouvoir de conviction élevé : la qualité du business plan prime

La rédaction d’un business plan est la solution pour espérer lever des fonds et séduire des investisseurs. Il permet de valoriser un argumentaire organisé auprès des partenaires. En indiquant clairement la faisabilité économique et financière du projet, cet outil est en réalité un outil d’évaluation. Il donne une vision claire sur la viabilité et fait que les partenaires adhèrent ou non. L’obtention de prêts bancaires, investissements et garanties est aussi conditionnée par un bon business plan. En montrant la rentabilité à court terme du projet basé sur une étude de marché solide, il donne les éléments clés. Il justifie également le positionnement et la communication à adopter. Les prévisions doivent se faire à 3 ans et intégrer aussi les évolutions possibles à 5 et 10 ans. Des prévisions réalistes débouchant sur un scénario dégradé montre les capacités de l’entrepreneur à anticiper les risques liés au lancement d’une activité.

Séduire les banques et partenaires avec un document carré : les astuces pour bien rédiger son business plan

Cinq points principaux encadrent la rédaction d’un business plan. Il se baser sur un étude de marché pour présenter les détails du projet et les services et produits proposés. Cela constitue une bonne introduction à la stratégie définie, justifiée par des éléments chiffrés qui prouvent la faisabilité de l’ensemble. De cette manière, les idées sont hiérarchisées, et il est plus facile d’identifier les éventuelles faiblesses. Il est donc indispensable de créer mon business plan même quand on peut se débrouiller par soi-même, sans partenaire. Ce document servira de ligne directrice à la société, susceptible d’évoluer avec la situation. En cas de besoin, on peut s’adresser aux CMA, CCI et clubs de créateurs d’entreprise pour rédiger son business plan. Quant aux données chiffrées, il faut s’appuyer sur un expert-comptable car il justifiera les hypothèses financières facilement. Il ne faut pas oublier de présenter les chiffres d’affaires attendus en se basant sur l’étude de marché. Cela permet d’estimer le nombre de clients, le volume de production et le prix de vente escompté. Les besoins de financement doivent impérativement figurer sur le document qui présente aussi les difficultés auxquelles il faudra faire face. Pour donner envie de parcourir les 20 à 30 pages d’un business plan, il faut savoir être intéressant. Cela passe par une présentation adaptée et une orthographe soignée, c’est la clé pour séduire les investisseurs. Rédiger et créer mon business plan n’est pas forcément une chose facile, mais des professionnels vous mettent sur les rails pour avoir un document réaliste.