ADN / Test adn : qu’est-ce que c’est

L’ADN est un acide du noyau des cellules vivantes. C’est un constituant essentiel des chromosomes et le porteur des caractères génétiques. Les cellules qui constituent un même organisme vivant sont toutes composées du même ADN. L’ADN lui, en revanche, porte une information génétique spécifique à chaque être vivant.

Qu’est-ce que l’ADN ?

L’ADN, ou acide désoxyribonucléique, est une molécule que l’on rencontre dans tous types de cellules vivantes et qui sert de support à l’hérédité. Il contient, sous forme codée, toutes les informations concernant la vie de l’organisme vivant, qu’importe s’il s’agit d’un organisme végétal, d’un organisme animal, bactérien ou viral. L’ADN a été découvert par James Watson et Francis Crick en 1953. Pour faire clair, cette molécule constitue un génome des organismes vivants et se transmet en totalité ou en partie lors de la reproduction.  Cette molécule assure au sein des cellules d’un être vivant un certain nombre de fonctions. A citer parmi ces rôles : la synthèse des protéines et la réplication des cellules; la cellule se duplique et la cellule mère crée une cellule fille identique à elle.

Le test ADN : qu’est-ce que c’est ?

Le test ADN est un procédé scientifique pour permettre de vérifier l’origine d’un tel ou d’un tel, consistant à comparer les ADN respectifs de l’intéressé et du présumé membre de la famille.

Il existe plusieurs technologies utilisées pour faire une analyse ADN : on peut procéder par l’analyse ADN des marqueurs STR (Short Tandem Repeat, ou courtes séquences d’ADN répétitives) pour permettre d’établir l’empreinte génétique unique à chacun ; on peut également procéder par l’analyse de marqueurs Y-STR (spécifiquement pour vérifier un lien paternel éloigné entre deux hommes comme neveu ou oncle), ou encore par le séquençage de deux régions de l’ADN mitochondriales.

Les échantillons utilisés sont : la salive, qui est le plus fréquemment utilisé ; le sang ; les racines de cheveux ; les ongles; et pour le test prénatal et les biopsies, le liquide amniotique.

Le nombre de participants à ce test est de plus de deux personnes, que ce soit pour un test de paternité standard ou pour les autres liens familiaux.

Quels types de tests ADN pour quelles situations ?

On peut effectuer différents tests ADN: test de paternité/maternité, test de fratrie, test de liens familiaux divers, test de lignage paternel/maternel, test de gémellité et test d’identité génétique.

Les tests d’ADN de lien direct (maternité/paternité) offrent une réponse claire et sans équivoque. Plus de détails sur generationadn.com/test-de-paternite.htm/ . Concernant les autres tests de liens familiaux, les conclusions varient en fonction du nombre de participants au test.  On procède généralement à un test des gènes lorsqu’on est à la recherche d’un membre de la famille biologique d’un individu.

D’autres cas se présentent également : le désir de reconnaître un enfant ou de faire un test de paternité, l’officialisation d’un changement de nom sur un acte de naissance, l’utilisation des dossiers de tests ADN pour étoffer une demande d’immigration pour la réunification des familles, la vérification de la gémellité de jumeaux,  la stabilisation de situations familiales ambiguës (par exemple le test de fidélité peut établir la vérité sur un litige familial), la contestation testamentaire, ou encore l’identification de la source d’une biopsie.